Page 1 sur 11

Déc 28 2015

Imprimer ce Article

Un long silence dans le ciel...

silence"Quand il ouvrit le septième sceau, il y eut dans le ciel un silence d’environ une demi-heure." Le temps du silence de Dieu. Ces silences sont présents dans la Bible, dans la vie du peuple d'Israël, dans notre vie. Parole et silence, car lorsque l'Esprit se tait, le sentiment de l'absence se fait imposant... que nous arrive-t-il ? jusqu'à présent on "sentait" que l'Esprit était à l'oeuvre et soudain, en très peu de temps, plus rien ne parle ni n'a de sens, on croyait que nos pensées étaient les nôtres et pourtant c'est l'esprit qui parlait. C'est le temps de la maturation de la Parole, tout ce qui a été pensé, médité et révélé, est en train de remonter lentement dans les esprits. C'est souvent la fin de l'illusion, des chemins faciles et réducteurs, c'est le temps de l'inconnu et des déchirements intérieurs. Dieu a suscité un prophète ( bibliquement parlant ) et celui-ci se tait, sa mission est terminée, on l'a raillé, moqué, insulté, donc il se tait, il est mort...et lorsque le VRAI prophète se tait , la Parole de Dieu s'éteint dans la tête et le coeur des hommes. En disant cela, je ne fais que symboliser sans arrière- pensée, ce que nous vivons aujourd'hui, et qui nous renvoie sans ménagement à la vie et la mort de Jésus de Nazareth !

Qui a le courage dans le milieu chrétien, de manière lucide et sans "pleurnicher", d'aborder cet épilogue Evangélique, celui où Jésus se sent abandonné et seul ? Oui notre époque marque l'abandon de la justice, de l'honnêteté, de l'espérance, du goût de l'impossible, bref de tout ce qui devrait nous animer pour espérer voir pointer un nouveau monde ! J'ai écrit "épilogue" pour qualifier la fin de vie de Jésus de Nazareth, telle qu'elle nous est rapportée par les Evangiles. Le récit Evangélique n'est pas simple ni clair pour ceux qui sont amoureux de la Vérité. Il nous faut chaque jour arracher à nos mémoires, les pré-formatages religieux et scientifiques, pour espérer laisser place à l'esprit fondateur... ceci est affaire de volonté, de persévérance et de courage. Ces dernières valeurs citées se faisant de plus en plus rares de nos jours !  

Le silence où quand les hommes se taisent

Dans un monde où la psychologie a tout envahi, il devient difficile d'avoir une parole Vraie, tout ce que l'on dit est suspecté, déformé, instrumentalisé. La conséquence est inévitable, pour ne pas aller à l'affrontement les hommes se taisent. Oh bien sûr, beaucoup aboient, car il n'y a pas d'autre qualificatif pour qualifier les paroles "modernes", des sur-médiatisés, ces pauvres pantins désarticulés, spécialistes de l'activisme improductif ! Quand la parole n'est plus vraie, quand les hommes perdent cet esprit prophétique, on a le sentiment que Dieu se tait !  De ce fait on voit ressurgir ici et là des caricatures de la foi, de Dieu et de l'espérance ! Dit autrement lorsque le sel s'affadit ...

"Vous êtes le sel de la terre .", donc celui qui donne du goût il me semble ? Est-ce que ça donne du goût les gesticulations papales ? est-ce que ça donne du goût les semeurs d'illusions évangéliques ? est-ce que ça donne du goût les louvoiements politiques ? est-ce que ça donne du goût les multiples chemins de traverse sans issue ? Non le goût se perd et le bon goût avec ! Ceux qui vous affirment que naître, grandir et mourir sont les seules issues pour les hommes, sont des tueurs de vie. Un VRAI croyant ne peut pas accepter cette fatalité purement païenne, au demeurant il doit aussi se méfier des illusions d'optique religieuses d'où qu'elles viennent.  Le seul salut (donc la seule issue) réside dans l'acceptation de la Parole du Christ, de sa vie, de sa mort et de sa résurrection , tout le reste est littérature. Sur ce site, je défends l'idée d'un Dieu qui vient, il en découle forcément que pour que ce "quelqu'un"  vienne, il faille  accepter qu'il SOIT. Cela tord le cou à l'idée qu'on puisse être croyant sans le savoir ... 

Notre siècle balbutiant, empêtré dans des problèmes sans issue, ferait preuve de bien de clairvoyance, en mettant sa confiance dans le Dieu annoncé par Jésus-Christ. Non pas en se perdant dans des rites et des litanies improductives, par ailleurs dénoncés maintes fois par les prophètes ! mais en affirmant une Parole collective, prophétique, faisant fi des appartenances et des divergences théologiques, dont le Dieu d'Amour n'a que faire ! Qui peut croire à la communion des "religieux" de tous bords, et donc à celles des religions ? qui peut croire à la volonté des politiques de changer réellement le destin des peuples ? Seule la foi et l'espérance peuvent ramener sur le devant de la scène, ces hommes et ces femmes, qu'on s'était empressé d'écarter dès que les jours semblaient meilleurs ! Les élucubrations réunies de tous ceux qui disent mais ne font pas, ne seront jamais une issue crédible pour l'humanité. Pour que le ciel se mette à nous parler à NOUVEAU, il nous faut  quitter notre "chez soi", au sens propre comme au figuré... tout ce que vous lirez au sujet du silence comme moyen supérieur à la Parole est un subterfuge, ce dernier mot désignant la ruse, la malignité . Quand on ne dit rien on ne risque rien, faire silence pour se recueillir, méditer etc..d'accord ! mais pas face au monde, car dans ce cas cela s'appelle...de la lâcheté. " Malheur à vous si l'on dit toujours du bien de vous " , encore une fois la Parole est d'un grand secours non ?   

Views All Time
Views All Time
126
Views Today
Views Today
1

Au sujet de l'auteur

baboune25

Lien Permanent pour cet article : http://www.parolenouvelle.com/un-long-silence-dans-le-ciel/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*