Page 1 sur 11

Mar 30 2016

Imprimer ce Article

Source de Vie du Nouveau Testament.

sourceLe Nouveau Testament, source de la Révélation, s’est formé entre les années 30 et 100 de notre ère, au sein des communautés qui, parties de Jérusalem, se sont répandues en Judée, en Samarie, en Galilée, en Syrie,en Asie mineure, en Grèce... et jusqu’à Rome même. Deux événements ont des répercussions sur le développement de ces communautés. La ruine du Temple, en 70, modifie considérablement la Configuration du judaïsme; l’épître aux Hébreux veut aider les chrétiens à surmonter cette crise. De plus, à la fin du siècle, les chrétiens sont exclus de la Synagogue. La rupture qui s’annonçait est consommée.

Admission des païens : source de discorde

L’Eglise chrétienne s’est fortifiée à travers ses épreuves et ses débats internes. Une première persécution à Jérusalem, vers 36, favorise la mission en Samarie et en Galilée. Puis Antioche de Syrie devient un centre missionnaire dynamique (Actes 11, 19-26 et l3, 1-3). Un nouveau converti, Saul de Tarse, appelé aussi Paul, s’apprête à y jouer un rôle de premier plan. Vers l’an 50, au terme de discussions serrées, la rencontre de Jérusalem entérine le principe de l’admission dans l’Eglise de païens qui ne sont pas passés par le judaïsme (Actes 15). Le tournant décisif est pris, la vie de l’Eglise en reste marquée aussi bien dans sa réflexion théorique que dans sa pratique. Désormais la voie est ouverte à Paul et à ses collaborateurs. Il introduit le christianisme en Europe et forme le projet d’aller en Espagne, avant d’être arrêté à Jérusalem. Il arrive en prisonnier à Rome, où la communauté chrétienne ne tarde pas à connaître l’épreuve. En 64, c’est l’incendie de Rome, et l’empereur Néron déclenche une persécution contre les chrétiens. Entre 64 et 67, Pierre et Paul donnent le témoignage suprême du martyre. Une deuxième génération chrétienne va prendre le relais.

Nouveau testament : A la source des paroles et des actes de Jésus

Le grain tombé en terre a porté du fruit. La sève passe dans les sarments de plus en plus nombreux. Quand ils ne peuvent être présents, les Apôtres maintiennent le lien avec leurs communautés par des lettres de circonstance. La tradition des paroles et des actes de Jésus se développe, à la faveur des besoins des communautés. La pratique chrétienne et le don de l’Esprit sont les stimulateurs de ce travail d’approfondissement.On crée dans la fidélité, on est fidèle dans la création. La croissance des communautés et de leurs écrits se réalise de manière organique, sous la responsabilité des Apôtres. Des collections de textes apparaissent. A la disparition des Apôtres, on jugera nécessaire de conserver par écrit des ensembles cohérents de leur témoignage sur Jésus.Avant de lire la présentation des livres du Nouveau Testament, il faut s'intéresser au processus de formation des différents textes à travers l'action de Jésus, la prédication des Apôtres et la vie des premières communautés.

Des premières communautés fragiles

Chaque groupe humain a ses difficultés : problèmes d’organisation, de bonne entente, d’autorité. Les communautés chrétiennes n’en sont pas exemptes.Tout naturellement, l’Eglise s’est référée aux consignes données par Jésus à ses apôtres pour résoudre ses difficultés internes ; ce fut l’occasion de raconter les tensions ou rivalités qui s’étaient naguère révélées au sein du groupe des Douze, et de rappeler les réactions du Maître.

On lit dans l'évangile de Matthieu, à propos d’un frère qui se conduit mal:S’il refuse d’écouter même la communauté, qu’il soit pour toi comme le païen et le publicain (Mt 18,17). Ce rappel d’une parole de Jésus mérite d’être rapproché d’un avertissement que Paul adresse aux trop tolérants Corinthiens : " Enlevez le pervers du milieu de vous " (l Co 5,13). Les jeunes communautés, encore neuves et fragiles,ne pouvaient se permettre d’avoir parmi leurs membres des gens dont les mœurs relâchées risquaient de faire basculer tout le monde dans la facilité : Paul et Matthieu le disent en des termes différents, à trente ans d’intervalle.

Une source inépuisable

Prédication missionnaire, catéchèse, prière et culte, vie interne de la communauté, les différents secteurs d’activité de l’Eglise révèlent chez les chrétiens de la première génération un besoin commun de se référer à Jésus : les quelques trois années qu’il a passées comme prédicateur itinérant sont la source inépuisable à laquelle on s’abreuve, non seulement pour résoudre ses difficultés, mais pour vivre, tout simplement. Il y va de la vie ou de la mort d'une église.

Views All Time
Views All Time
146
Views Today
Views Today
1

Au sujet de l'auteur

baboune25

Lien Permanent pour cet article : http://www.parolenouvelle.com/source-de-vie-du-nouveau-testament/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*