Page 1 sur 11

Avr 21 2016

Imprimer ce Article

Signe ou miracle, quel sens leur donner?

signeSigne ou miracle? confusion qui pousse à remettre en cause la véracité d'un texte si l'intervention n'est pas surnaturelle. Comme souvent dans les Evangiles le sens éclaire le fait lui-même, pourquoi ? parce que le sens d'un événement est permanent. Cette confusion est à la racine de divisions chez les chrétiens, certains favorisant le surnaturel, d'autres le refusant ,raison oblige !  les deux sont cependant indissociables.

"Comme le jour commençait à baisser, les douze s'approchèrent, et lui dirent: Renvoie la foule, afin qu'elle aille dans les villages et dans les campagnes des environs, pour se loger et pour trouver des vivres; car nous sommes ici dans un lieu désert. Jésus leur dit: Donnez-leur vous-mêmes à manger. Mais ils répondirent: Nous n'avons que cinq pains et deux poissons, à moins que nous n'allions nous-mêmes acheter des vivres pour tout ce peuple. Or, il y avait environ cinq mille hommes.

Chaque fois qu'on aborde un des faits rapportés par les disciples, il nous faut avoir cette attitude responsable qui fait dire " Qu'est-ce que ce texte veut dire pour moi AUJOURD'HUI ? " . Il ne faut pas s'arrêter au fait lui-même, ni se cantonner dans le merveilleux et le surnaturel. J'ai toujours affirmé que "rien n'est impossible à Dieu" et que la "multiplication des pains " est un fait réel , n'oublions pas que les disciples ne rapportent pas un évènement par pure invention ou par goût du "scoop" . Mais le plus important est que ce passage prenne sens dans nos consciences et qu'il nous pousse à chercher ce qu'on a voulu nous dire .
Le parallèle entre "miracle" et signe devient clair, si le miracle devient signe ,  le signe n'est pas toujours "miraculeux". Dans ce passage de l'Evangile, on voit Jésus poser un acte "extraordinaire" ,mais en même temps avant de faire quoi que ce soit, il affirme "Donnez-leur vous-mêmes à manger" . Double sens donc dans cette "parabole"
1 - Voilà ce que Dieu peut faire , mais on le sait ,cela ne suffit pas à convaincre les incrédules ni les autorités , c'est une des raisons pour lesquelles Jésus est souvent réticent lorsqu'on lui demande d'intervenir ...
2- Connaissant le peu de constance dans la foi des hommes, et cette inclinaison à très vite oublier les "dons du ciel" , Jésus renvoie ses disciples de tous les temps à cette réalité : c'est à vous au nom de votre foi en Dieu de leur donner à manger...

Signe pour tous les temps

De nos jours il n'y a pas que 5000 hommes à nourrir , le système sauvage qui domine la planète fait qu'une personne meurt de faim dans le monde toutes les quatre secondes. Un vrai croyant au Dieu de Jésus-Christ ne peut pas accepter cette situation, ce serait renier la Parole du maître et se contenter d'attendre une intervention du ciel... devant les proportions effarantes prises par ce fléau qu'est la faim, génératrice de déchéance humaine, de maladies , de phénomènes d'immigration et que sais-je encore, un homme se doit de réagir...
Jeter sur le monde un regard sans concession face à cette situation est un élément de départ incontournable. Le système d'organisation mondiale que nous connaissons aggrave sans cesse les phénomènes cités plus haut, le fait d'avoir vidé les campagnes au profit d'une urbanisation incontrôlée (les villes sont des déserts...) fait que même dans les pays dits "riches" (on évacue aisément leur endettement !!) des personnes n'ont plus accès au minimum vital que représente la nourriture.... Quelle victoire pour ce système qui se vantait de résoudre ces problèmes !! Que d'affirmations ( qui en sont restées au stade des bonnes intentions ...) des "grands de ce monde " ...

Alors pour résoudre ces problèmes énormes , qui sont explosifs pour un avenir très proche il nous faut affirmer avec force trois ou quatre exigences .
1- Les campagnes doivent redevenir les lieux où l'homme sait que la terre reste la seule pourvoyeuse de vraies richesses, c'est à dire celles qui donnent conscience aux hommes que nourrir la planète est une mission . Pour cela les décideurs doivent lancer un grand plan d'implantation d'exploitations agricoles à visage humain , aussi bien dans les pays développés que dans les pays pauvres .
2 - Que l'agriculture doit redevenir ce qu'elle n'aurait jamais du cesser d'être , un moyen d'entretenir la terre qui nous a été donnée , et d'en tirer RAISONNABLEMENT les richesses qu'elle peut fournir.
3 - Avoir en tête que les problèmes auxquels sont confrontés les sociétés aujourd'hui ( chômage, pauvreté etc...) sont dus en grande partie à la situation décrite plus haut.
4 - Qu'au nom de leur foi et par esprit de justice , tous ceux qui se reconnaissent dans le message Evangélique doivent se mobiliser autour de cet objectif, cela prend, j'en ai conscience, une dimension "politique" mais surtout humaine.

Le vrai signe éternel : le Serviteur

Pour les chrétiens de toutes confessions, il ne faut pas attendre je ne sais quel œcuménisme d'appareil, ou quelque nouvelle théologie , pour s'atteler à cette tâche. Cela fait des siècles que les débats théologiques et les divisions qu'ils entraînent, paralysent les esprits et ne font que renforcer les clivages. C'est la fidélité à la Parole qui doit les réunir et non des appareils sclérosés !!
Comme fil conducteur, qui je crois, devrait mobiliser ceux qui sont fidèles à la Parole du Seigneur , cette phrase :
"Car quel est le plus grand, celui qui est à table, ou celui qui sert? N'est-ce pas celui qui est à table? Et moi, cependant, je suis au milieu de vous comme celui qui sert. "

Views All Time
Views All Time
301
Views Today
Views Today
2

Au sujet de l'auteur

baboune25

Lien Permanent pour cet article : http://www.parolenouvelle.com/signe-ou-miracle-quel-sens-leur-donner/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*