Page 1 sur 11

Avr 07 2016

Imprimer ce Article

Père, ce Dieu dont Freud ne voulait pas !

PèrePhilippe lui dit: " Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. " Jésus lui dit : " Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe! Celui qui m'a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père? " Cette Parole de Jésus a une portée immense, il faut en creuser la profondeur et...l'audace ! Regardons la construction : " il y a si longtemps que je Suis avec vous" et la suite : " Et tu ne m'as pas connu " . Jésus affirme que sa manière d'agir, de parler, de "secouer" même est également celle du Père Infini, et qu'il est là depuis fort longtemps pas seulement depuis deux ou trois ans... il nous faut donc, patiemment, mais avec l'esprit ouvert chercher dans les attitudes de Jésus pour comprendre ce que Dieu attend de nous .

Pas de conseil à ce sujet, car les chemins de foi sont divers et le vécu de chacun ajoute à cette diversité. Il faut aborder les Evangiles en se disant " Qu'est-ce qu'on veut me faire comprendre ? " et non pas en se disant "ça s'est passé comme cela". Même si la deuxième affirmation convient également elle ne suffit pas !! En effet, le fait de croire fondamentalement aux faits rapportés, ne  dispense pas d'essayer d'en saisir le sens, afin que cela soit le moteur de notre foi AUJOURD'HUI. Sinon le risque de dériver dans une attitude "passéiste" en se disant que c'est dommage, que si on avait vécu en ce temps-là etc..etc...

La Parole de Dieu se joue du temps et de l'espace, elle ne s'arrête pas aux faits historiques, sinon comment interpréter la Parole de Jésus " Le ciel et la Terre passeront mais mes Paroles ne passeront pas " ."Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même; et le Père qui demeure en moi, c'est lui qui fait les œuvres. " . Double affirmation de Jésus qui nous montre l'extériorité infinie de Dieu et son intériorité, révélée à chaque homme grâce à l'œuvre de Jésus. La proximité du Dieu de la Bible, pour l'homme, est intérieure en premier lieu, c'est là que Dieu "parle au cœur", pas dans les nuages ou dans un  paradis aléatoire, souvent bâti par l'imagination humaine et complétement illusoire.

Le message de Jésus n'est pas banal , il est unique dans l'histoire humaine, on est loin de la seule Sagesse ou de la philosophie. Si respectables que soient les messages laissés par de grands penseurs jamais aucun n'a atteint la profondeur ni la "puissance " de celui-ci.

Reconnaître, après l'avoir patiemment parcouru, après avoir longuement cherché, ce que cela change pour les hommes est la porte d'entrée dans le Royaume, c'est un passage obligatoire pour qui veut vivre autrement sa foi. Mais c'est également un chemin où l'homme doit jour après jour se débarrasser des "couches successives" d'inepties et d'erreurs monumentales qui lui ont été léguées par 2000 ans d'histoire du "christianisme" ou plutôt de la chrétienté. Seul un retour aux sources, associé à la simplicité et à l'humilité peuvent permettre de déboucher. Ne confondons pas Evangile , tradition, et histoire de France ....

Mon Père l'aimera et NOUS viendrons...

" Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui ". Autre affirmation qu'il faut prendre au sérieux et elle n'est pas des moindres !! On peut légitimement se demander ce que Jésus veut dire. Comme toujours il faut être simple . Prenons une personne qui se dit "humaniste" , elle peut, par nombre de ses attitudes et par ses convictions marcher sur les mêmes chemins, sans se réclamer de la fidélité au message du Christ. Je pense même que celui-ci accepte de cheminer avec ces personnes ( qui n'est pas contre nous est avec nous ). Malgré le respect que j'ai pour tous les humanistes ( le centurion romain en est un exemple ...) il manque encore cette dimension transcendante, qui permet à celui qui se réclame de Jésus-Christ d'avancer avec le Père et le Fils.

Là où certains s'arrêteront, cette double présence poussera le disciple à aller plus loin, avec cette capacité d'aimer ( que donne le Père ), tout en n'étant pas esclave du monde ( ce que donne le Fils ) et d'en mesurer les limites. Oui , nous voilà revenu aux deux premiers commandements " Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur , de toute ton âme , de toutes tes forces " ...le Père "Et ton prochain comme toi-même " le Fils. Ces deux paroles sont incontournables, elles sont indissociables, elles sont la clé de nos actes et de leur efficacité. "Celui qui dit aimer Dieu et n'aime pas son prochain est un menteur ...", mais aussi et SURTOUT : "Hors de moi vous ne pouvez rien faire".

Views All Time
Views All Time
123
Views Today
Views Today
1

Au sujet de l'auteur

baboune25

Lien Permanent pour cet article : http://www.parolenouvelle.com/pere-ce-dieu-dont-freud-ne-voulait-pas/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*