Page 1 sur 11

Avr 28 2016

Imprimer ce Article

Libération du péché, la peur est vaincue !

libérationJésus est venu pour libérer ; non pas pour libérer les juifs de l’emprise des Romains, comme ils l’attendaient, mais pour offrir une bien plus grande libération : la libération du péché. Dieu a offert son Fils unique, Jésus-Christ, en sacrifice sur la croix pour que ceux qui croient en Lui ne périssent pas, mais qu’ils aient la vie éternelle. Le don de Dieu que chaque homme peut obtenir simplement par la foi, c’est bien plus qu’un monde meilleur…c’est la vie éternelle, dans la présence de Dieu, et cela pour l’Eternité !

Quand Jésus choisit ceux qui l’aideraient à inaugurer son royaume, il ne les prend pas parmi les riches, les philosophes ou les hommes d’Etat, mais plutôt dans les rangs des hommes “de la rue”. Bientôt, toute la puissance des riches, des respectés et des influents fut rassemblée contre lui. Combien était différent le groupe que Jésus avait choisi, par rapport au groupe que le monde aurait choisi ! D’un point de vue purement humain, les disciples de Jésus n’avaient pas la moindre chance de réussir.

Réussite ou libération ?

Quel est ce monde où l’on fait la part belle à celui qui réussit ? Quel est ce monde où la place au soleil est réservée aux meilleurs, pas à ceux qui mettent du cœur à l’ouvrage, ni même à ceux qui sont capables d’accomplir un travail confié, mais d’abord à ceux qui réussissent un examen, un concours ( même si ils ont triché ou bénéficié d'appuis...) ? J’ai parfois l’impression que l’on marche sur la tête, que l’on se trompe de bataille ! C’était déjà vrai il y a deux mille ans, on attendait un sauveur puissant et c’est un certain Jésus qui est venu, sans titre, sans argent, sans concours !

La guerre la plus dure, c’est la guerre contre soi-même. Il faut arriver à se désarmer. J’ai mené cette guerre pendant des années, elle a été terrible. Mais je suis désarmé. Je n’ai plus peur de rien, car l’amour chasse la peur. Je suis désarmé de la volonté d’avoir raison, de me justifier en disqualifiant les autres. Je ne suis plus sur mes gardes, jalousement crispé sur mes richesses.
J’accueille et je partage. Je ne tiens pas particulièrement à mes idées, à mes projets. Si l’on m’en présente de meilleurs, ou plutôt non, pas meilleurs mais bons, j’accepte sans regrets. J’ai renoncé au comparatif. Ce qui est bon, vrai, réel est toujours pour moi le meilleur. C’est pourquoi je n’ai plus peur.
Quand on n’a plus rien, on n’a plus peur. C'est la seule libération possible ! Si l’on se désarme, si l’on se dépossède, si l’on s’ouvre au Dieu-Homme qui fait toutes choses nouvelles, alors, Lui, efface le mauvais passé et nous rend un temps neuf où tout est possible. Patriarche Athénagoras.

La vraie libération évacue la peur...

Nos portes sont verrouillées à cause de nos peurs : peur de la violence, d'être blessé, humilié, peur de souffrir, peur de mourir ; peur de manquer, peur de l'étranger, du regard de l'autre, de sa parole, de ses réactions,...Tant de peurs en nous à exorciser !
Pourtant, malgré ces verrouillages, Jésus est là. Croire en sa présence, en sa puissance de ressuscité , cette présence apporte la paix, la sérénité, ce qui ne signifie pas la sécurité. Cette paix, est œuvre de l'Esprit , elle est patience, bonté, pardon, maîtrise de soi, force et... liberté , elle est "prémices" du Royaume .

Views All Time
Views All Time
140
Views Today
Views Today
2

Au sujet de l'auteur

baboune25

Lien Permanent pour cet article : http://www.parolenouvelle.com/liberation-du-peche-la-peur-est-vaincue/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*