Page 1 sur 11

Fév 02 2017

Imprimer ce Article

Le Christ est le cœur de la foi Chrétienne.

ChristSans le Christ que reste-t-il de notre foi? fut-elle volontaire, pugnace et alimentée par les rituels. Comme le précisait l'apôtre Paul : "Si les morts ne ressuscitent pas, le Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si le Christ n’est pas ressuscité, votre foi ne mène à rien". Sans cette affirmation, la foi chrétienne est bancale, et les textes transmis par des générations de croyants EN Christ perdent tout leur sens. Au lieu donc de polémiquer sur des notions de morale, de comparer les qualités des croyants et des athées (c'est à la mode) ou bien de passer les textes au crible du "savoir" pour y trouver des contradictions, les chrétiens doivent s'attacher à creuser le sens de la Passion, de la mort et de la Résurrection de Jésus-Christ.

J'entends d'ici les réactions de nombre de croyants qui ne se posent pas de question et rétorquent  : nous n'avons pas besoin de ce rappel, c'est évident pour nous, on nous l'a appris....on nous l'a transmis. Je répondrai pourtant ceci : "Pourquoi, alors que la mort et la résurrection du Christ sont encore très récents, Paul doit-il le rappeler comme étant le noyau de la foi Chrétienne? Serait-ce que vingt ans à peine après la mort du Christ, la mémoire fait déjà défaut aux croyants? Des théories mettant en doute la véracité des Evangiles sont-elles déjà au goût du jour? Ou alors tout simplement parce que celui qui n'a pas reçu dans son cœur la révélation du Ressuscité est plus sujet aux doutes et aux spéculations?

Le Christ retourne les cœurs

Il ne s'agit pas de démontrer la résurrection, c'est un problème lié à la foi et au sens des Evangiles. Si on "l'apprend" alors on en reste au niveau de l'intellect et du psychique, sur la route de Damas, ce n'est plus la même chose, c'est le Christ qui se révèle et retourne les cœurs. La perception en est alors totalement différente, l'omniprésence du ressuscité ne quitte plus la conscience de celui qui a été terrassé par la Parole venue d'ailleurs. Des "chemins de Damas", il y en a eu d'autres depuis l'apôtre Paul, l'histoire nous fournit des témoignages en grande quantité.

Pour le profane,le non-croyant, il est facile de réfuter ces témoignages en les qualifiant tous de "maladie", d'illusion ou de pure invention. La psychanalyse Freudienne qui traitait la religion de maladie est passée par là...on ne se demande même pas dans ces milieux, et dans d'autres...si ces personnes ne seraient pas tout simplement honnêtes en témoignant de leur expérience du Dieu-vivant. Le rejet est sans appel car après tout on n'a pas besoin ni de Dieu ni des Chrétiens, d'ailleurs on a aucune réaction  lorsque ce sont eux qui sont victimes de persécutions ! 

Paul et le Christ ressuscité 

Parmi les chrétiens la réputation de Paul est sinistre et chez les Juifs on le déteste... c'est une constante le converti, le retourné, est souvent rejeté par les tenants de la "religion", de la tradition et de ...la bêtise. Car si Dieu parle au travers de ces innombrables retournements, il doit parler comme le veulent les tenants du "savoir", du "pouvoir" et de "l'avoir" !  Les plus aptes à accepter la Parole Nouvelle d'un Apôtre, fraîchement élu par Dieu, ne le font pas, alors qu'attendre des athées et des non-croyants? Esprit réaliste et pratique comme tous les mystiques de haute lignée qui ne connaissent rien de plus réel que Dieu, Paul ne se perd pas en vains discours. Ce qu'il prêche, c'est la croix, la mort et la Résurrection du Christ. Au fil du temps, l'Evangile est souvent devenu une morale, pour lui, c'est un visage et quelques mots : "Saul, Saul , pourquoi me persécutes-tu ?".

Pour un chrétien, le génie des paraboles et leur inépuisable contenu de vérité, suffit à prouver la nature divine du Christ. Pour les autres cela prouve la nature diabolique de la religion... c'est pourtant par la montée au Calvaire, par la couronne d'épines et par la Croix, qu'il s'est ouvert le cœur des hommes. Les bras étendus au-dessus de cette humanité à laquelle il avait enseigné la douceur et apporté le pardon. Le mystère central de l'humanité s'est accompli là, loin des spéculations hasardeuses sur la destinée des hommes, et ce mystère atteint les hommes au plus profond de leur cœur. 

 

Views All Time
Views All Time
218
Views Today
Views Today
2

Au sujet de l'auteur

baboune25

Lien Permanent pour cet article : http://www.parolenouvelle.com/le-christ-est-le-coeur-de-la-foi-chretienne/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*