Page 1 sur 11

Mar 06 2016

Imprimer ce Article

Création et abandon de la grandeur de l'homme

idolatrieLe "capitalisme " déshumanisant , élevé au niveau d'idéologie dominante, a relégué le message des Evangiles au rang de mythe et de "rêve d'enfant" . Son pendant, le communisme pur et dur, a fait les preuves de son inefficacité et a fait sombrer plusieurs pays dans la misère et le dénuement. La sacro-sainte économie de marché n'est que porte ouverte à tous les abus en tous genres , nous en sommes arrivés à un point de non-retour. Je ne suis pas un pessimiste invétéré , mais je ne vis pas dans l'illusion. L'analyse réaliste et froide de notre monde ne peut conduire qu'à un questionnement lucide : qu'avons nous fait de la "création ".

La création : une approche pas si naïve qu'on ne le croit

Il est surprenant de lire dans le passage du déluge dans "l'épisode" de Noé " Yahvé vit que la méchanceté de l'homme était grande sur la terre, et que son cœur ne formait que de mauvais desseins à longueur de journée" . Comment ne pas calquer cette parole à ce que nous voyons aujourd'hui ? Rien n'est gratuité dans ce monde , tout est motivé par la soif de richesses , d'argent, même ceux qu'on croyait lucides sont tombés dans le panneau . C'est d'une tristesse affligeante , comment pouvait-on imaginer il y a seulement 50 ans que notre monde en arriverait à ce stade. On avait vécu deux guerres terribles, on disait "plus jamais çà !!". Et pourtant petit à petit , l'effet mémoire se diluant, notre monde est retombé dans ses errements. Course effrénée vers le toujours plus sans se soucier des conséquences, liberté à tout va ( il est interdit d'interdire)...enfin ce qu'on croit être la liberté.

Le résultat ne s'est pas fait attendre , croyant devenir libre l'homme s'est enchaîné . Si on réfléchit un tant soit peu à la situation de notre homme moderne, on constatera rapidement qu'au lieu d'être libre, il est devenu dépendant de choses qu'il ne maîtrise plus. Les grains de sable qui peuvent survenir dans nos sociétés hyper-dépendantes , les aléas de la nature par exemple, mettent rapidement à jour cette fragilité. Il se croyait puissant notre homo-modernus, mais au moindre obstacle, il panique, s'en remet à l'état, à l'entreprise, où je ne sais qui, il cherche un protecteur... comme un enfant cherche consolation il cherche protection vers les idoles du pouvoir, qui sont, soit-dit en passant, aussi démunis lorsque surgit l'imprévisible.

L'abandon de la notion de création à la racine de tous nos maux

C'est parce qu'il a abandonné l'idée-même d'avoir été créé à l'image de Dieu qu'il est tombé dans cette situation. Créé ne veut pas dire façonné, Dieu n'est pas un fabricant ...La Bible est chargée de messages très importants, bien sûr, il faut du temps pour en saisir la finesse et la vérité. Soit nous tombons dans une lecture trop littérale et nous sommes la risée de l'immense majorité des hommes ( rappelons-nous la position de Jésus : vous avez appris qu'il est écrit ...et bien moi je vous dis ...), soit nous biaisons pour ne pas paraître ridicules et nous perdons les racines de notre foi.

Rien n'est inutile dans la Bible, même ces petites histoires insignifiantes d'individus anonymes, dont la majorité de nos contemporains ne connaissent même pas le nom. C'est parce qu'on nous rapporte des histoires qui sont "Parole de Dieu", mais d'un Dieu simple, qui ne veut pas le malheur de l'homme , mais qui constate avec tristesse que son enfant n'écoute rien et n'en fait qu'à sa tête " Yahvé s'affligea dans son cœur ", nous dit le passage du déluge. L'acte de création est un acte d'Amour,  il n'y a pas d'autres explications.

Car Dieu souffre c'est une certitude , d'ailleurs il suffit de suivre la vie de Jésus pour le comprendre, si on reconnaît bien sûr qu'il est "visage de Dieu" dans notre monde. Si on veut savoir ce que Dieu attend de nous, il faut patiemment se nourrir des Evangiles et observer les actes posés par le Fils.

Création ne veut pas dire "fabrication"

Le passage de la multiplication des pains par exemple , qu'est-ce qui est important ? le miracle, ou plutôt le signe posé par Jésus ? ou la Parole "Donnez-leurs vous-mêmes à manger" . Cela paraîtra peut-être naïf à beaucoup , mais je crois à ce signe , je crois que Dieu l'a fait, et qu'il pourrait intervenir pour résoudre les problèmes de la faim dans le monde. Pourquoi ne le fait-il pas alors ? Tout simplement parce que chaque fois qu'il a voulu intervenir pour aider l'homme cela s'est retourné contre lui ! Cela c'est le premier argument, le deuxième c'est qu'il ne veut pas rendre l'homme dépendant de sa "puissance" , on remarque que Jésus se retire très vite à chaque fois qu'il a posé un acte libérateur ? Ne serait-ce pas pour laisser les hommes à partir de cet évènement, réfléchir, et se dire : et nous que pouvons-nous faire? Au contraire dans les Evangiles, sitôt qu'un nouveau problème surgit, les disciples courent chercher le Maître !!

Ce qui fera dire à Jésus "Engeance incrédule , jusques à quand serai-je auprès de vous !! Jusques à quand vous supporterai-je? ". On le voit, le Maître est contrarié du peu de confiance en eux et en la puissance de Dieu dont font preuve ses plus proches. L'homme est ainsi, il veut bien d'un Dieu mais à condition que celui-ci fasse tout à sa place , ou il n'en veut pas pensant s'accomplir tout seul ( le "péché" de la Genèse...). Aujourd'hui, nous combinons les deux attitudes , on entend "Si Dieu existait cela n'arriverait pas " ou "Dieu n'existe pas, d'ailleurs on n'a pas besoin de lui" . Nous sommes donc dans la situation d'avant déluge, quand les hommes furent nombreux sur la terre...

Je ne cherche pas à faire peur, je constate les faits tout simplement. Il faut régler les problèmes de notre planète, c'est à nous de les régler, animés par l'esprit de justice et l'amour du Christ, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui .La Bible ne dit pas "il va arriver ceci et cela" , elle nous dit : "Si vous vous comportez comme ça voilà ce qui arrivera". "Veillez donc , car vous ne savez pas quand le Maître de maison va venir, le soir, à minuit, ou le matin., de peur que venant à l'improviste il ne vous trouve endormis. Ce que je vous dis à vous , je le dis à tous : veillez". On pourrait ajouter surveillez ce qui se passe en ces temps difficiles , confrontez vos peurs ou vos analyses à la Parole et vous trouverez votre chemin.

Views All Time
Views All Time
317
Views Today
Views Today
1

Au sujet de l'auteur

baboune25

Lien Permanent pour cet article : http://www.parolenouvelle.com/labandon-de-la-notion-de-creation/

(2 commentaires)

  1. Zinga

    Merci Paulo pour tout ce que tu écris ici ! C'est revigorant et tellement limpide avec toi !!
    Chaque fois que je suis "torturée" quand je tombe sur des sectaires du rite, je viens chez toi et je constate que je suis en parfaite concordance avec tes explications; c'est un grand bonheur de te lire, tu accomplis un beau et grand travail et tes exégèses sont remarquables !
    Oui, la dénomination de ton blog "Parole nouvelle" prend tout son sens !
    Amitiés à toi et FC !

  2. baboune25

    Merci ma Zinga !! ça me fait plaisir de savoir que tu trouves un peu de réconfort sur ce site, j'écris ce que je ressens et je le dis . Parfois il m'arrive d'hésiter, de dire " tu dérailles ", et bien souvent les jours qui suivent me prouvent que l'intuition était bonne. Si cela vient du coeur et que cela va dans le sens de la justice, alors on se trompe rarement pour ne pas dire jamais. Bien sûr le regard posé sur les évènement ne l'est pas "selon le monde", alors il y a peu de chance que cela plaise à la grande majorité. Il en est ainsi ...amitiés de nous deux !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*