Page 1 sur 11

Mar 25 2016

Imprimer ce Article

Fils de l'homme mais fils de Dieu !

FilsFils du Très-Haut On y réfléchit peut être pas assez souvent , mais la fidélité et la foi en l'Evangile, doit nous pousser à admettre qu'un homme, Jésus de Nazareth est entré dans l'éternité de Dieu. On peut rétorquer : " Je le sais " , mais ce n'est pas une affaire de savoir c'est une affaire de conviction profonde. Il ne suffit pas non plus de connaître la Bible sur le bout des doigts. La connaîtrait-on par cœur, que cela ne changerait rien au fait que l'affirmation " Jésus est ressuscité" , doit pénétrer le plus profond de la conscience humaine pour devenir une vérité "révélée" . Sinon quel sens donner à la mise en garde envers ceux qui " scrutent les Ecritures sans jamais atteindre la vérité ".

Les contemporains de Jésus croyaient en Dieu, et ce n'est pas peu dire !! Pourtant Jésus reproche à certains leur manque de foi, leur mauvaise foi à d'autres  !! Essayons d'imaginer le tollé que cela a du soulever en son temps dans les milieux religieux... on ne peut pas éluder cette question en disant je crois, sans en tirer toutes les conséquences. Si le fait de croire est une simple appartenance à une religion, ou plus simplement à une Eglise, alors la foi est simple, il suffit de se couler dans le moule et attendre la mort avec la certitude d'être sauvé !! Mais le message de Jésus-Christ est autre, il nous demande de croire en lui, et qui croit en lui croit au Père, à l'Eternel. On trouve dans l'Evangile de Jean, ce questionnement  " Crois-tu au fils de l'homme " , proposé à un malade en attente d'un geste de Jésus.

Envoyé et Fils de l'Homme

C'est donc une réponse de reconnaissance de sa personne que Jésus demande , et non un simple remerciement à une intervention de thaumaturge, fut-il efficace. A cette époque en Israël , nombreux étaient les rabbis thaumaturges, et certains guérissaient aussi, il suffit de se souvenir de la question des disciples lorsqu'ils interpellent Jésus, en lui disant qu'une autre personne guérit, mais pas en son nom. La foi chrétienne est donc "l'adhésion" à une personne et non le simple fait de croire en Dieu. L'Incarnation impose de reconnaître en Christ, l'envoyé du Père, le fils de l'homme, le Fils de Dieu ! Les contemporains de Jésus ne cesseront de lui reprocher cette "prétention", et pourtant...

Ce n'est donc pas un travail spirituel pour atteindre je ne sais quel "nirvana" illusoire, car il s'agit ici d'un Dieu qui s'est fait homme pour entrer dans l'histoire humaine et non une divinité désincarnée qui se suffirait à elle-même. Oui, et cela révulse les "orthodoxes" juifs et musulmans, le Dieu chrétien a choisi de se faire petit, humble, pour pouvoir donner aux hommes la fantastique possibilité de franchir les portes de la mort et d'entrer dans la vraie Vie. Il ne s'agit pas de remplir des "devoirs", d'être un "croyant" exemplaire sur le plan moral, mais de reconnaître Jésus-Christ, et d'affirmer qu'il est fils de Dieu !

Bien loin du simple déisme ou des techniques psychologiques

On est loin des religions du Zen ou de la psychanalyse ou que sais-je encore !! L'Evangile est exigeant, la foi en Christ également. Le VRAI christianisme demande un effort de recherche, de prière , de persévérance. La foi n'est pas héréditaire, elle n'est pas génétique, elle est le fruit d'une rencontre avec le Ressuscité !! celui qui s'engage sur ce chemin doit savoir qu'il y a des embûches, des incompréhensions. Il doit savoir aussi que le Serviteur n'est pas plus grand que le Maître...

Views All Time
Views All Time
160
Views Today
Views Today
1

Au sujet de l'auteur

baboune25

Lien Permanent pour cet article : http://www.parolenouvelle.com/fils-de-lhomme-fils-de-dieu/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*