Page 1 sur 11

Mar 14 2016

Imprimer ce Article

Evangile et éxégèse attention au piège !

evangileLes contradictions relevées par les exégètes entre les différents Evangiles sont indifférentes pour le disciple. L'étude critique du quatrième Evangile a donné naissance aux discussions les plus graves, à des doutes les plus pernicieux , à des affirmations, les plus terribles pour la santé spirituelle de l'homme. Jean ne s'est nullement proposé de composer une nouvelle biographie de Jésus; il a voulu non pas écrire une histoire complète mais recueillir un certain nombre de traits destinés à produire chez ses lecteurs la foi en la divinité de son Maître.

Il le dit formellement : "Ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu et que, le croyant, vous ayez la vie en son nom."

Un Evangile déconcertant

Au premier abord il est en effet déconcertant. Sa manière de situer et de conduire les événements de la vie de Jésus est très différente de celle des trois premiers évangélistes. Surtout il laisse de côté des faits que les autres rédacteurs ont tenu pour essentiels : le baptême et la tentation de Jésus, le sermon sur la montagne, les paraboles, le ministère galiléen, la transfiguration, l'institution de l'Eucharistie, l'agonie du jardin des Oliviers, etc.La lecture de l'Evangile de saint Jean,  contraste sur le fond et sur la forme avec les trois premiers Evangiles, entre les discours qu'il prête à Jésus et ceux que rapportent les Evangiles synoptiques. l'Evangile de saint Jean est-il vraiment une oeuvre historique? ne serait-il pas, comme on l'a prétendu, un ouvrage dogmatique, un livre à thèse, une apologie, un poème spirituel?

Dans les faits qu'il expose, il entre dans les détails les plus circonstanciés. De plus, toutes les fois qu'il parle des mêmes choses que les autres évangélistes, il est visible qu'il en sait plus qu'eux ; il ne reproduit pas leurs renseignements, il rectifie ou il précise;d'ailleurs l'auteur du quatrième évangile se donne comme un témoin de ce qu'il raconte, et il est évident que ces récits ne peuvent émaner que de quelqu'un qui a vu et entendu. Il faut préciser que Jean ne rapporte certains traits qui se trouvent dans les évangiles synoptiques que pour en corriger ou en préciser les dates, les circonstances.

S'éclaire alors la déclaration qui termine son évangile "Jésus a fait en outre, en présence des disciples, beaucoup d'autres miracles qui ne sont par consignés dans ce livre; mais ceci a été écrit pour que vous croyiez ", parole qui montre clairement que l'apôtre a fait un tri entre tous les faits de la vie de son Maître et qu'il a reproduit ce qui lui paraissait convenir le mieux au but qu'il poursuivait en écrivant.

L'Evangile du coeur

Ainsi s'explique que les quelques discours de Jésus rapportés par Jean ont un accent tout particulier. Ce ne sont pas les discours habituels du Maître. Par ses entretiens intimes Jésus a lié le coeur de ses disciples à lui; par les discours reproduits par Jean il les a élevés aux plus hauts sommets... .

Dès les premiers siècles en effet les lecteurs des évangiles avaient vu que Jean avait corrigé et complété le récit synoptique; pourtant cette constatation n'a pas porté la moindre atteinte à l'autorité des trois premiers évangiles, car compléter, c'est confirmer ce qui précède et ce qui suit , rectifier une inexactitude de détail, ce n'est pas ébranler l'autorité de l'ensemble, c'est au contraire l'affermir.

Views All Time
Views All Time
143
Views Today
Views Today
1

Au sujet de l'auteur

baboune25

Lien Permanent pour cet article : http://www.parolenouvelle.com/evangile-et-exegese-attention-au-piege/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*