Page 1 sur 11

Oct 16 2015

Imprimer ce Article

L'Evangile du Verbe pour le 21ème siècle

verbeL’évangile de Jean nous fait assister à cette rencontre étonnante : la vie cachée, la vie transcendante de Dieu entre en relation avec la vie chamelle de l’homme. C’est ainsi qu’elle se fait connaître. Ce fait est par lui-même éclairant. La vie divine que Jésus vient révéler et proposer dépasse assurément toutes les possibilités de l’homme. Elle ne peut être que donnée, et de la manière la plus gratuite. Et cependant il doit y avoir, entre la soif de vie qui est au cœur de tout être humain et le don de la vie divine, une relation cachée, profonde, une complicité première. Mieux encore : une alliance. Selon Jean, cette alliance remonte au commencement.

Elle s’enracine dans la dynamique de la création. La vie qui était à l’œuvre dans le Verbe créateur était déjà "la lumière des hommes" (Jn l,4b). L’homme a été voulu  pour cette vie. Pour vivre de la vie divine. Ainsi s'éclaire la mission historique de Jésus. Le Verbe qui s’est , fait chair pour nous communiquer la vie divine n’est autre que le Verbe créateur lui-même, le Verbe de vie : " En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes " (Jn 1,4). Il vient en ce monde parfaire son œuvre, accomplir son grand dessein créateur qui est essentiellement un  dessein de vie.

Dès le commencement l’homme était destiné à vivre de  la vie divine et à trouver en elle son accomplissement, sa perfection. Originellement son humanité est tournée vers cette plénitude de vie, en attente de la splendeur du septième jour. Ceci explique la profondeur du désir de vie qui est en lui. Il y a dans son désir un élan, une impulsion qui vient du fond de Pacte créateur, que rien ne peut apaiser, et qui le pousse toujours plus loin, plus haut, en quête d’une ivresse de vie qui soit aussi une plénitude de lumière. "Tu nous as créés pour toi, écrit Augustin, et notre cœur est tourmenté jusqu’à ce qu’il trouve en toi son repos. "

Le Verbe Incarné

La mission du Verbe incarné est d’apporter à l’homme cette plénitude de vie à laquelle il est destiné depuis toujours. Ce faisant, il lui révèle ce que c’est que d’être homme pleinement et vraiment. ll lui découvre la profondeur de son être. " Par sa venue dans le monde, il est la lumière véritable qui éclaire tout homme " (Jn l,9). Ce n'est donc pas d’une manière artificielle que Jésus fait appel au désir de vie, qui est dans le cœur de l’homme. Cet appel s’adresse à ce qu’il y a de plus fondamental, de plus originel dans l’être humain. En même temps qu’il découvre à l'homme la profondeur de son être, le Verbe incarné lui révèle le mystère intime de Dieu. La venue du Fils de Dieu en notre chair dévoile le secret divin : elle manifeste la vie cachée au sein du Père.

Dans l'évangile de Jean, Jésus est le Fils envoyé dans le monde par le Père pour communiquer aux hommes la vie divine. Il est lui-même le don de Dieu. En lui, Dieu se donne, dans la plénitude de sa vie. Cette venue du Fils révèle donc un amour transcendant : " Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique... "(Jn 3,16). " En ceci s’est manifesté l’amour de Dieu pour nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui " (l Jn 4,9). Cet amour est à l’origine de tout. Rien ne le précède, rien ne le motive.Il est absolument premier et absolument gratuit. Il est au commencement. Et c’est grâce à lui qu’il y a un commencement. De cet amour a jailli le grand dessein de vie du Père.

Mais voici le sommet de cette révélation : en même temps qu’il manifeste l’amour originel de Dieu pour l'homme, le don du Fils au monde nous introduit au cœur même de la vie intime de Dieu. L'incarnation, en effet, ne donne pas un Fils à Dieu, mais elle révèle au monde le Fils éternel. Elle fait voir en Dieu une vie de relation : une communication de vie, essentielle, éternelle, infinie. Dieu est donc un mystère d’amour en lui-même. Non seulement par rapport à nous, mais dans son absolu. L'amour est son être même, sa vie, sa gloire ,et tout le dessein de Dieu en envoyant son Fils dans le monde est d'offrir aux hommes  la possibilité d'entrer dans son propre mystère d’amour.  a?n qu’eux aussi connaissent la grande joie divine d'exister.

Le Verbe a demeuré parmi nous

Cette révélation inouïe, Jean la raconte tout au long de son évangile. Il nous la fait voir dans le déroulement de la vie de Jésus : dans ses rencontres, dans ses entretiens  ses actes. La vie éternelle, cachée au sein du Père, s’est manifestée sur notre terre dans l'humanité du Fils de Dieu  et tout particulièrement dans le don que le Fils a fait de sa  propre vie humaine. En se donnant lui-même, Jésus révèle  au monde le don de Dieu dans sa plénitude.

C’est, en effet, dans la mort de Jésus que culmine, aux yeux de Jean, la manifestation de la vie divine. C'est sur la croix qu’il la voit briller dans tout son éclat. "Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis ", avait dit Jésus (Jn l5,l3). Selon Jean, Jésus ne subit pas sa passion, sa mort. Celles-ci ne lui sont pas imposées de l'extérieur purement et simplement, comme quelque chose d’inévitable. On ne lui enlève pas sa vie. Il la donne librement.C’est un acte dont il a l’entière initiative : " Le Père m'aime, dit-il, parce que je donne ma vie pour la reprendre. Personne ne me l’enlève, mais je la donne de moi-même. J ‘ai le pouvoir de la donner et j’ai le pouvoir de la reprendre..." (Jn l0,l7-l8). Le fait que Jésus puisse reprendre sa vie, en ressuscitant, montre bien la souveraine liberté avec laquelle il en dispose et la donne.

Le Christianisme n'est pas une religion du rite , du devoir , du mérite,du paradis qu'on gagne , c'est un amour qui vient , qui se propose et qui transcende l'homme à partir de ce qu'il est . Le Christ , Fils de Dieu , est le seul à pouvoir sortir l'homme de sa pesanteur et de ses limites . Il n'y a pas de recette miracle , il y a UN chemin et ce chemin c'est celui du Fils de l'homme . NUL NE VA AU PERE QUE PAR LUI .

Pour l'homme ou du moins, pour celui qui le veut vraiment , il faut être capable un jour de sa vie , en toute humilité, de baisser les bras devant celui qui ne les a jamais baissés...et de dire "Seigneur, je ne peux rien sans toi" . Alors , si cela est fait en VERITE , tout est possible ....et le "ciel" peut s'ouvrir !

Lorsqu'on écrit cela on peut paraître sectaire , tout au contraire !! La Vérité est unique , tout ce qui tire l'homme en arrière , toutes ces images de Dieu ARCHAIQUES, celles du dieu qui tue , qui punit , qui sanctionne , n'ont rien à voir avec le VRAI DIEU du message chrétien . Elles mettront la planète à feu et à sang , mais les hommes n'en sortiront pas grandis . L'homme est fait pour participer à la vie divine et cela commence ici bas !! Tant qu'on a pas compris cela on est dans les ténèbres , et on ne produit que ce que produisent les Ténèbres :  DU VIDE DONC DE LA MORT!  L'Evangile de Jean est spirituellement, humainement,divinement le plus abouti. C'est l'Evangile du disciple que jésus aimait, il ne jette aucun discrédit sur les Evangiles synoptiques, mais écrit par quelqu'un qui a fait l'expérience de la Lumière ( Jean est le seul disciple au pied de la croix...)  c'est l'Evangile pour le 21ème siècle .

Views All Time
Views All Time
127
Views Today
Views Today
1

Au sujet de l'auteur

baboune25

Lien Permanent pour cet article : http://www.parolenouvelle.com/evangile-du-verbe-pour-le-21eme-siecle/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*