Page 1 sur 11

Avr 18 2016

Imprimer ce Article

Conversion, une rencontre et un chemin

conversionSi la Parole évangélique est une Bonne Nouvelle, alors pourquoi en faire un objet de peur et de résignation ? Est-ce que Jésus et ses disciples n'ont pas donné la preuve de leur engagement auprès des hommes ? Si miracle, conversion et signe il doit y avoir, où les trouvera-t-on sinon sur la routes des hommes ? Ceux qui cherchent des signes identiques et "qui sont écrits" , risquent fort de passer à côté. Car si dieu parle aujourd'hui comme hier, il n'est pas dit que les faits doivent être identiques ! Beaucoup ne voient des signes que dans des guérisons physiques, celles-ci existent je ne le nie pas  .

Des conversions parfois discrètes

Mais elles ne sont pas les seules , combien d'autres plus discrètes sont intérieures et débouchent sur le chemin de lumière. N'oublions pas les disciples d'Emmaüs et leur cœur "brûlant" ... Mais parfois il y a la convergence des deux, la guérison intérieure s'accompagne d'une revitalisation physique générale . Pourquoi être surpris ? n'est-ce pas cela que l'on nous décrit tout au long des Evangiles ? Certains crient leur joie , d'autres sont plus discrets , certains ne remercient pas .... ainsi sont les hommes , encore de nos jours . Pour ma part j'ai été transformé intérieurement cela fait 24 ans , j'ai ressenti cette libération intérieure qui a chassé d'un coup mes angoisses et mes peurs, mais j'ai ressenti également dans mes membres la présence de la force de Vie. Beaucoup ont écrit à ce sujet, et nombre d'entre eux expriment les mêmes perceptions. On ne trouve rien à rajouter, sinon que notre chemin est autre. Si les Evangiles rapportent des comportements différents des femmes et des hommes qui rencontrent Jésus, ça n'est pas pour les dénoncer comme non-conformes. C'est pour montrer que Dieu accepte les différences humaines . Le Dieu du message chrétien est un Dieu fantastique , plein de prévenance et de discrétion , de douceur et de patience ....

Conversion et liberté

La liberté qui suit le retournement du cœur est une sensation très forte, on est persuadé de n'être soumis à rien d'autre qu'à Dieu lui-même... s'enfermer alors dans l'adoration est une erreur. Le danger de croire que "tout est permis" aussi, rappelons-nous l'Apôtre Paul " Tout est permis, mais tout n'est pas profitable" . L'expérience de la conversion est la même aujourd'hui que du temps des disciples,  Dieu est un Dieu fidèle... c'est souvent nous qui nous perdons dans des raccourcis qui n'en sont pas ! J'ai toujours refusé de donner des recettes, des "stratégies", afin de pousser quelqu'un vers une conversion, qui on le sait ne peut venir que d'une rencontre. Or, pour se rencontrer il faut être deux non ? La conversion du cœur a été rendu possible par le passage du Sauveur, tout autre chose qu'une conversion religieuse obtenue sous la contrainte ou la peur ! Pas d'exercices difficiles, austères, voire obligatoires qui conduiraient au Royaume. La conversion chrétienne selon les Evangiles, c'est la rencontre avec une personne !

"Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui. Jude, non pas l'Iscariote, lui dit: Seigneur, d'où vient que tu te feras connaître à nous, et non au monde ?  Jésus lui répondit: Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. ( Jean 14/21-23).

Conversion et dimension trinitaire

Ces paroles ne sont pas des paroles en l'air, encore faut-il en éclaircir le sens et bien comprendre ce que l'Apôtre Jean veut faire passer dans son Evangile. Celui qui "aime Jésus" doit garder ses commandements. Il ne s'agit pas de suivre des règles strictes et déshumanisantes, ça les Pharisiens le faisaient et ils étaient adversaires de Jésus ....à quoi reconnaît-on qu'on n'est pas sur le bon chemin ! lorsque le cœur s'endurcit. Aimer Jésus entraîne d'aimer le vrai Dieu, voilà une affirmation cohérente avec les exigences de justice, de miséricorde, d'amour du prochain . Encore une fois, on est loin des conversions "religieuses" qui s'empêtrent vite dans le rituel, la fausse mystique ( fruit de l'individualisme),mais aussi dans une recherche effrénée de connaissances. La rencontre, la conversion, induisent la "connaissance" de Dieu, pas par les moyens intellectuels, mais directement, par le cœur .

Voilà la révélation ultime de l'Evangile, le vrai converti reçoit réellement les trois personnes le Père ( l'Amour) , le Fils ( la conscience , le discernement) , l'Esprit, c'est lui qui révèle les deux autres ! La notion "trinitaire" n'est pas un artifice théologique, c'est le constat de ce qui se passe lorsqu'on devient disciple du Christ. Si on se contente d'essayer de "voir" trois personnes en dehors de notre monde, alors on ne comprendra jamais ... ce don de Dieu il se réalise à l'intérieur de la profonde conscience humaine, pas dans l'espace, ou dans je ne sais quelle quatrième dimension ! Seul le don de l'esprit peut permettre de se savoir "habité", mais dans le sens d'accompagné, pas dans le sens de "possédé". C'est cet "accompagnement" PERMANENT, qui permet de discerner, de dévoiler, d'aimer vraiment, mais surtout d'être poussé sur la route des hommes ! Si les gens comprenaient quelle grandeur de vision a le Christianisme de l'Homme, ils seraient moins sévères avec lui ! La conversion est un don IMMENSE, l'homme n'est pas qu'un primate en "évolution", on met des limites à l'Amour de Dieu avec de telles perceptions !  Alors à tous ceux qui croient que cela est possible, qui croient que seul l'Evangile peut changer le monde, j'affirme simplement ceci " Cherchez et vous trouverez" .

Views All Time
Views All Time
129
Views Today
Views Today
1

Au sujet de l'auteur

baboune25

Lien Permanent pour cet article : http://www.parolenouvelle.com/conversion-une-rencontre-et-un-chemin/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*