Page 1 sur 11

Avr 12 2016

Imprimer ce Article

Etat et Christianisme : rompre le silence

EtatEn 1905, un acte institue en France un régime dans lequel l’état considère la religion comme une manifestation individuelle d’ordre privé et lui laisse toute liberté sous l’ordre commun. Cette loi est la plus magnifique chance offerte à la communauté Chrétienne d’agir en France en tant que mouvement libre dissocié de l'état.

Cette loi a été transformée en alibi, pour ne plus avoir à se mêler de l’état. Et cela perdure depuis cette date. Il semble que le Christianisme, " faisant la gueule " à l’Etat, ait décidé de lui laisser faire tout ce qu’il entend faire. Et il ne s’en prive pas! Un Etat suicidaire, travaillant sans cesse à sa perte, entraînera forcément celle du Christianisme. Car lorsqu’un navire se saborde, la barque, fût-elle de Pierre, qui se trouve à proximité, est engloutie pas les remous. Les croyants partent du principe fallacieux que certains problèmes ne les concernent pas ou ne les concernent plus, dans un Etat maître. Ils se trompent, car tout, oui TOUT dans la vie, de A à Z, a été mis sous la sauvegarde et la surveillance du Maître du monde...il ne s'agit pas comme le redoutent certains de rétablir un Etat théocratique, cette idée est bien loin de la pensée chrétienne de notre temps !

Redonner une espérance VRAIE et des perspectives à un peuple déboussolé et infantile, ne peut venir que d'une redécouverte de la pensée Chrétienne. La faiblesse de notre pays vient AUSSI, et fortement même, de l'abandon de notre héritage chrétien ! Les ennemis de ce temps le savent EUX ! Les pays qui nous entourent n'ont pas la même perception du monde que l'héritage de l'Histoire a laissé à notre peuple. Cela explique pourquoi la France est la plus visée par les fanatiques musulmans et pourquoi les autres pays ne nous suivent pas dans notre réaction, à ce qui devient une atteinte à la liberté des peuples ! Jouer la "neutralité" dans de telles circonstances est la preuve d'une grande lâcheté, qui n'arrêtera pas les "fous de Dieu" ( de quel Dieu d'ailleurs? )..

Un état auquel on n'adresse plus la parole...

Chrétiens, nous ne sommes pas là pour parader mais pour trouver des parades lors des avances et des avancées du mal. Serviteurs du Verbe, nous sommes ici pour l’ouvrir, pas pour  la fermer.  Toutes les fois où l’on se tait, on se tue. Le Christ est Verbe. Cela oblige à prendre, en son Nom, la parole chaque fois que la situation nous y oblige. Les "religieux" chrétiens de tous bords ont  du mal à comprendre cela, leur silence bâillonne souvent  les chrétiens.

C’est si grave que l’on accole à votre personnalité le mot " silence " lorsque l’on se veut un serviteur du Verbe! " Les silences de..." Pas de polémique sur un aussi grave sujet. Il est si facile de préjuger de ses propres forces et de dire qu’à la place de celui-ci, on aurait fait ceci ou cela. Certes. Mais n’est-ce pas déjà comme une sorte de jugement, que l’on définisse l'autre par rapport à ses silences.

A Nuremberg aussi, tous disaient ne pas savoir, n’avoir pas su... Cela mérite peut-être une plus grande condamnation que celle qui fut la leur, d’avoir suivi un homme qui s’appelait Hitler SANS SAVOIR, SANS AVOIR SU. De même, un jour, des gens diront peut-être à propos des mouvements néonazis d’aujourd’hui: NOUS NE SAVIONS PAS. Ce n’aura pas été faute en tout cas de les avoir prévenus. " Nous ne savons pas, sommes-nous les gardiens de nos frères? "- Et quand vous avez applaudi jusqu'à voter pour eux,les gens que vous avez mis ou mettrez au pouvoir, vous ne saviez pas non plus? Car c’est bien vous, c’est bien nous que je sache, qui les avez, qui les avons mis, ou qui les mettrons à la place qu’ils occupent, ou occuperont, pour y forfaire nos intentions, nos pauvres, nos malheureuses intentions, bafouées, piétinées, ridiculisées dans le passé comme elles le seront obligatoirement dans l’avenir.

Qui mettons-nous au sommet de l'état ?

Nous sommes tous responsables de nous être trompés et donc coupables, comme ceux que nous avons mis ou mettrons en place. Ils sont tous responsables et donc coupables de nous avoir trompés.

Mais alors que faire‘?

Eh bien agir sans cesse, parler toujours.  L'action est le débordement de la prière, pendant que nous nous taisons, des chrétiens sont massacrés dans le Monde entier, pourtant nous ne risquons pas grand chose...cela n'implique pas une appartenance politique ou religieuse, c'est une cohérence avec l'Evangile et le Christ que nous prétendons suivre. C'est surtout cela le prophétisme..Une communauté politique civilisée ne peut être une véritable communauté sans unité religieuse...( voir cet article : lien )

Texte publié une première fois en 2011...et toujours d'actualité !

Views All Time
Views All Time
192
Views Today
Views Today
1

Au sujet de l'auteur

baboune25

Lien Permanent pour cet article : http://www.parolenouvelle.com/christianisme-et-etat-rompre-le-silence/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


*